Isolation des combles aménageables : pourquoi le faire et comment réussir son projet ?

Faites le point sur l’isolation des combles aménageables. Pourquoi isoler, comment mener à bien son projet ? Les techniques et aides financières c’est par ici !

 

Pourquoi procéder à l’isolation des combles aménageables ? Tout simplement parce qu’il est indispensable de se sentir bien chez soi. Ce bien-être est lié à la décoration de notre maison, à sa situation géographique, à l’utilisation que l’on fait de son espace… et aussi au confort. Le confort thermique est notamment un aspect clé de cette notion d’aisance. Et lorsque l’on songe à améliorer la performance énergétique de son logement, la première démarche à entreprendre est de bien l’isoler ! L’isolation des combles aménageables, le cas échéant, est à considérer en priorité dans une perspective d’efficacité énergétique de sa maison. En effet, 30% des déperditions thermiques d’une habitation se font… par le toit ! Afin de limiter ces pertes de chaleur et minimiser leur impact sur les factures d’énergie, il faut faire en sorte que l’énergie consommée reste au maximum à l’intérieur de la maison : c’est le rôle d’une bonne isolation en général, et de l’isolation des combles aménagés en premier lieu. Alors comment faire ? Combien ça coûte ? Différentes techniques d’isolation peuvent être envisagées, par l’intérieur ou par l’extérieur du logement, et l’on peut avoir recours à plusieurs types de matériaux isolants. Pour s’assurer de la qualité de l’isolation, il est primordial de faire appel à un professionnel RGE pour les réaliser. Ce choix vous permettra en outre de bénéficier d’aides financières pour prendre en charge votre projet d’isolation. Isolation Solidaire vous oriente pour tout savoir sur l’isolation des combles aménageables.

séparateur

Qu’est-ce que les combles aménageables ?

Est-ce un comble ?

Définition du terme 'combles'

Faisons un petit point de vocabulaire et de linguistique sur les combles !
“C’est un comble”, mais dans le domaine du bâtiment, les “combles” ne désignent pas des aberrations, mais il s’agit de la partie d’un édifice située juste en-dessous du toit. Ainsi, d’après le dictionnaire Larousse, on obtient la définition de “comble” comme un nom masculin, la “Partie de l'espace intérieur d'un bâtiment située immédiatement sous la toiture et séparée des parties inférieures par un plancher ou une voûte.”1 On désigne communément le mot combles au pluriel : les combles.
Le mot “combles” vient du terme latin “cumulus” qui peut désigner un amas mais aussi un “faîte”, la partie la plus élevée d’un bâtiment, d’un édifice - autrement dit - les combles. De fait, lorsque l’on emploie l’expression “de fond en comble”, on renvoie à cette partie de l’habitation, autrement dit : de bas en haut. Lorsque l’on fouille quelque chose “de fond en comble”, cela signifie donc qu’on l’inspecte dans ses moindres détails.

Combles aménageables et combles perdus

S’il est indispensable d’isoler les combles d’une maison, la technique d’isolation varie en premier lieu en fonction de la typologie des combles. Attique, grenier, mansarde ou encore faîte sont autant de termes synonymes pour désigner les combles. Néanmoins, on distingue réellement deux types de combles : les combles perdus et les combles aménageables.

Les combles perdus

Isolation des combles perdus par soufflage de laine minérale

Les combles perdus sont des combles qui sont laissés vides. Ils ne sont pas habités par les occupants de la maison. Au sens strict, les combles perdus ne sont pas non plus utilisés comme un espace de stockage. Ils sont laissés vides car souvent leur hauteur ne permet pas d’y installer quoi que ce soit ou leur sol n’est pas suffisamment solide pour soutenir des meubles ou des personnes. Les charpentes peuvent également être très présentes dans les combles perdus. C’est le cas par exemple des charpentes à fermette qui présentent une structure en W. Ces charpentes industrielles occupent la majeure partie de l’espace des combles ce qui rend complexe leur agencement. Les combles perdus seront en grande majorité isolés par le sol grâce à une technique du soufflage.

Les combles aménageables

À l’inverse, et de manière assez transparente, les combles aménageables sont des combles qui peuvent être … aménagés ! C’est-à-dire que l’espace se transforme en pièce à vivre, en chambre, en grenier, en lieu de rangement. Ils sont souvent dotés d’ouvertures sur l’extérieur : des fenêtres, meurtrières, lucarnes ou encore oeil de boeuf laissent passer la lumière pour éclairer les combles aménageables en journée. Ces combles peuvent même parfois être chauffés. À l’exception de sa situation sous la toiture qui peut venir impacter l’aspect architectural des combles avec des poutres apparentes par exemple, les combles aménageables sont une pièce à part entière de la maison. Le fait de bien les isoler est donc primordial

Caractéristiques techniques des combles aménageables

Avant d’aménager ses combles, il est pertinent de s’intéresser à quatre critères principaux. Si les combles aménageables ne remplissent pas ces caractéristiques, cela pourra s’avérer problématique.

  • Au regard de la Loi Carrez du 18 décembre 1996, leur hauteur sous plafond doit être supérieure à 1 mètre 80. En-deçà de cette hauteur, les combles aménageables ne peuvent être pris en compte dans la surface habitable du logement.
  • De plus, la pente du toit des combles aménageables doit être supérieure à 35 pourcent. Si ce n’est pas le cas, des travaux devront probablement être prévus. En effet il faudra réadapter la toiture afin qu’elle permette de mettre en oeuvre le projet de combles aménagés.
  • La charpente doit être adaptée à l’aménagement des combles. Contrairement aux charpentes à fermette qui contraignent souvent les combles à être perdus, les charpentes constituées de pannes-chevrons, souvent considérées comme des charpentes traditionnelles, favorisent une configuration optimale des combles en vue de les aménager.
  • Le plancher des combles doit également être suffisamment solide. En effet, il devra être capable de soutenir les différentes charges que l’on viendra poser dessus : habitants, meubles ou encore matériels et instruments nécessaires aux travaux et à l’isolation des combles aménageables.

séparateur

Pourquoi isoler ses combles aménagés ?

Que les combles soient déjà aménagés ou que l’on dispose d’un espace de combles aménageables que l’on s’apprête à agencer pour en faire une nouvelle pièce de sa maison, il faut songer à leur isolation. Confort thermique, phonique et acoustique, économies sur les factures d’énergie : il existe plusieurs raisons favorables à l’isolation des combles aménageables, nous allons passer en revue ci-après ces avantages.

Isoler ses combles aménageables pour améliorer le confort de son logement

Transformer ses combles aménageables en chambre confortable

Le confort thermique des combles aménageables

Tout d’abord, lorsque les combles sont aménagés ou que l’on est résolu à les transformer en pièce il faut que ce volume soit agréable à vivre. Or, quoi de plus désagréable que de vivre dans un espace où se ressentent le froid ou les fortes chaleurs, l’humidité et même le bruit ? En effet, des combles aménageables mal isolés concentrent ces trois défauts. Les combles représentent 30% des déperditions thermiques d’un logement. Situés directement sous la toiture de la maison, ils sont aux premières loges pour être soumis aux entrées d’air froid en hiver et d’air chaud en été. D’où l’importance de procéder à une bonne isolation des combles aménageables afin de ne pas souffrir des aléas météorologiques. Une fois bien isolés, les combles peuvent être aménagés en chambre à coucher, en salle de jeux pour les enfants ou même en salle de bains. Trois exemples de pièces où il n’est pas question d’avoir froid ! Ainsi, avec des combles aménagés bien isolés, c’est jusqu’à 3 degrés supplémentaires dans la maison en hiver, ce sans changer son mode de consommation.
De plus, si l’isolation est indispensable pour le bien-être au sein des combles, elle aura également un impact positif sur l’ensemble de l’habitat. Ainsi, l’ensembles des pièces de la maison bénéficient du confort induit par l’isolation des combles aménageables.
Comme suite à son chantier d’isolation de combles, notre client Antoine C. publie ainsi sur la fiche Google My Business d’Isolation Solidaire le 5 juin 2020 5 étoiles et l’avis suivant : “Parfaitement satisfait, isolation impeccable, 2 degrés de température de gagnés !2 À la clé pour les ménages : être bien chez soi, en toute saison.

L’avantage de l’isolation phonique des combles aménagés

Par ailleurs, entreprendre des travaux de performance énergétique induira également un effet positif au regard de l’isolation phonique des combles aménagés. En effet, l’isolant constitue une barrière contre le son et permettra de préserver l’habitation des nuisances sonores externes. Les propriétés de la laine minérale ou de la ouate de cellulose par exemple leur permettent d’être définies comme des isolants dits “thermo-acoustiques”. Installés sur les rampants de toiture, ils assurent l’isolation phonique du plafond et du toit de la maison. De plus, pour optimiser l’isolation phonique des combles aménagés, il faudra compléter ces travaux par l’installation de fenêtres avec vitrage isolant. Ainsi ils permettent de préserver le confort de l’habitat, tant d’un point de vue thermique que d’un point de vue acoustiques.

Recourir à l’isolation pour réduire ses factures d’énergie

Outre le confort permis par l’opération, isoler ses combles aménageables permettra de réduire considérablement ses factures d’énergie. En effet, il faut considérer, d’une part, que la toiture est responsable de 30% des déperditions thermiques du logement. Isoler ses combles aménagés permettra donc de limiter ces 30% de pertes de chaleur vers l’extérieur ! C’est donc potentiellement 30% de moins sur la facture de chauffage ! Cela est permis grâce à un déphasage thermique important qui viendra limiter les changements de température à l’intérieur de l’habitat. L’isolation des combles aménagés améliore le déphasage thermique pour favoriser une température constante dans la maison, quelle que soit la saison. De plus, en été, l’isolation permettra de protéger le logement des vagues de chaleur. De ce fait, la consommation d’énergie pour climatiser le logement afin d’assurer sa fraîcheur sera moindre, puisque la température initiale du logement sera également plus faible grâce aux isolants installés dans les combles. En été aussi, l’impact sur la réduction des factures énergétiques sera donc important.
D’autre part, nous avons évoqué précédemment le fait qu’une bonne isolation permet de gagner jusqu’à 3 degrés au sein de sa maison pour un volume de chauffage constant. Or, si l’on choisit de réduire sa consommation de chauffage car on subit moins les entrées d’air froid, la facture d’énergie va donc inexorablement diminuer. L’isolation thermique permet donc de consommer moins et mieux l’énergie de sa maison. Pour les ménages, cela représente un avantage fort qui se traduit par un gain de pouvoir d’achat.

séparateur

Comment procéder à l’isolation des combles aménageables ?

Les arguments sont forts, isoler ses combles aménagés représente de multiples avantages. Maintenant que vous avez pris votre décision, il faut évaluer comment faire. Passons en revue les différentes méthodes d’isolation des combles aménageables et les aides financières disponibles pour mener à bien votre chantier.

La réglementation liée aux combles aménagés et à leur isolation

a RT 2012 pour les combles aménageables

Afin de bien isoler ses combles aménagés, il convient de se conformer aux normes en vigueur. Dans le domaine du bâtiment résidentiel notamment, la Réglementation Thermique 2012 - communément désignée RT 2012 - s’applique depuis le 1er janvier 2013.

Qu’est-ce que la RT 2012 ?

La RT 2012 définit un ensemble de règles à respecter dans la perspective de diviser la consommation énergétique des bâtiments en France par 3. Le Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales définit la RT 2012 de la manière suivante :
Chaque construction neuve doit respecter un certain niveau de performance énergétique. Ces performances sont inscrites dans la RT2012 qui fixe des exigences de résultats en matière de conception du bâtiment, de confort et de consommation d’énergie ainsi que des exigences de moyens.”3
Celle-ci concerne donc normalement les bâtiments neufs et les ménages souhaitant rénover un logement existant doivent se référer à la “RT Existant”. La Réglementation Thermique Existant ne présente toutefois aucun caractère obligatoire, elle donne simplement des indications de bonnes pratiques pour optimiser la performance énergétique du bâtiment. Néanmoins, la RT 2012 s’applique également à la rénovation dans le cas des combles aménageables. Il y a deux configurations possibles.

La RT 2012 dans les combles aménageables

Soit l’aménagement des combles entraîne une augmentation de la surface thermique du logement de 50 mètres carrés. Autrement dit, les combles autrefois inutilisés sont désormais pris en compte dans le calcul de la surface “chauffée” de la maison une fois leur aménagement et leur surface est supérieure ou égale à 50 mètres carrés habitables - c’est-à-dire que la hauteur sous plafond des combles est supérieure ou égale à 1 mètre 80 sur 50 mètres carrés ou plus. Ce qui nous amène au second cas d’application de la RT 2012 dans les combles aménageables. Ce second cas concerne le fait de faire réaliser des travaux de la toiture permettant d’obtenir une hauteur sous plafond de plus d’1 mètre 80.

Les critères de la RT 2012 pour les combles aménagés

Dans le cas de travaux de rénovation des combles en vue de les aménager, la RT 2012 impose d’obtenir une résistance thermique minimale de R=8 m².K/W. Indicateur de la performance énergétique d’un bâtiment, la résistance thermique est intrinsèquement liée à son isolation. En effet, elle est conditionnée par la conductivité de l’isolant choisi et la quantité posée. Dans le cas des combles aménageables, l’isolation des rampants de toiture devra donc atteindre une résistance thermique supérieure ou égale à 8. L’avantage est que la conformité avec ce niveau de performance permet également de bénéficier des aides financières proposées par l’Etat pour subventionner le projet d’isolation de combles.

Les techniques pour isoler les combles aménagés

Il existe différentes techniques d’isolation des combles aménageables, chacune présentant des avantages ou des inconvénients. La différence principale s’opère dans le choix entre l’isolation thermique des combles par l’intérieur ou par l’extérieur du logement.

L’isolation des combles par l’intérieur du bâtiment

Isolant en laine minérale dans les combles aménagés

Les pièces de bois qui soutiennent la toiture d’une maison s’appellent les “chevrons”. Lorsque ces chevrons sont suffisamment espacés on peut opter pour une isolation thermique par l’intérieur car on va pouvoir installer l’isolant entre ces chevrons. Alors, comment isoler ses combles aménageables par l’intérieur ? Voici les différentes étapes de l’isolation des combles aménageables par l’intérieur, également désignée comme isolation des rampants de toiture.

Etape 1 - Vérification de la charpente

En premier lieu, il convient d’inspecter la charpente et l’aspect global des combles aménageables. Il faut s’assurer que le plancher soit suffisamment solide pour porter les éléments liés à l’aménagement des combles - ouvriers, matériaux de chantiers puis installation des meubles et va-et-vient des occupants de la maison.
De plus, il faut vérifier l’état de la charpente : attaques d’insectes, traces de pourriture ou de contamination par les champignons, ou bois qui sonne creux sont autant d’indices qu’il faut avant toute chose consolider et/ou traiter la charpente. Une fois le bois en état, on peut commencer le chantier d’isolation.

Etape 2 - Fixation des suspentes

La seconde étape consiste à fixer des “suspentes” sur le plafond des combles. Ces pièces d’accrochage, souvent métalliques, sont essentielles car elles permettront ensuite d’installer l’isolant. Les suspentes doivent être fixées perpendiculairement à la longueur du chevron.

Etape 3 - Mise en place de l’isolant

Avant d’installer le matériel isolant, si la toiture ne présente pas d’écran sous toiture, il conviendra d’installer une membrane d’étanchéité entre le toit et l’isolant.
Ensuite, l’artisan vient déposer les couches d’isolant nécessaires à l’obtention de la résistance thermique R d’une valeur minimum de 8. Les matériaux isolants se présentent soient en rouleaux soit sous-forme de panneaux semi-rigides. Ils sont découpés en fonction de l’espacement existant entre les chevrons. Une deuxième couche peut s’avérer nécessaire, elle sera alors positionnée sur les suspentes. Pour éviter les ponts thermiques, tous les panneaux doivent être bien joints les uns aux autres.

Les différents types d’isolant

L’artisan qui réalise les travaux pourra recourir à différents types d’isolant pour les combles aménageables. Les matériaux isolants les plus courants sont les suivants :

  • La laine minérale : laine de roche ou laine de verre, elles présentent des qualités d’un point de vue financier car elles sont peu onéreuses. Outre l’aspect thermique, la laine minérale est particulièrement appréciée pour l’isolation phonique des combles aménagés.
  • La laine de bois : réalisée à partir de fibres de bois il s’agit d’un matériau plus cher que la laine minéral. La laine de bois est néanmoins intéressante d’un point de vue environnemental et permettra d’obtenir un effet important quant à la chaleur ressentie dans les combles en été
  • La laine végétale : conçue à base de fibres végétales comme celles du chanvre, c’est un matériau qui bénéficie d’un fort pouvoir isolant, tant d’un point de vue thermique qu’acoustique.
Etape 4 - Le cas des fenêtres des combles

Dans les combles aménageables, la présence de fenêtres permet d’aérer la pièce et également de bénéficier de la lumière du jour pour les éclairer naturellement. Néanmoins, les fenêtres peuvent également être des ponts thermiques. Lorsque l’on est dans un projet de performance énergétique de ses combles, il est donc pertinent de ne pas oublier les fenêtres. Il faudra donc venir y installer des modèles avec double-vitrage qui garantiront transmission lumineuse, apport d’énergie solaire mais aussi un renforcement de l’isolation thermique.

Etape 5 - Positionnement des fourrures

On vient ensuite installer des fourrures sur les suspentes au moyen de cavaliers. Elles permettront ensuite de poser le revêtement qui viendra dissimuler le matériau isolant.

Etape 6 - Finitions

Afin de protéger le matériau isolant mais également d’améliorer l’aspect esthétique des combles aménagés, on vient poser dessus un revêtement. Celui-ci peut être constitué de plaques de plâtres, de lambris ou encore de panneaux de bois. Les revêtements seront vissés aux rampants et joints entre eux. Pour finir on vient dissimuler ces vis et traces de joints grâce à un enduit.

 

Obtenir un devis pour l’isolation de mes combles

L’isolation des combles par l’extérieur de la maison

Lorsque les volumes dans les combles aménageables sont petits et que l’on veut les préserver, on peut songer à l’isolation par l’extérieur du logement. Cela permettra d’avoir un effet très important à l’égard de la diminution des ponts thermiques. L’isolation des combles aménagés par l’extérieur est toutefois bien plus chère que l’isolation par l’intérieur. Ces méthodes d’isolation sont à privilégier lorsque l’on procède à une réfection de sa toiture.

Le sarking

Le sarking consiste à venir envelopper toute la surface de la toiture située au-dessus des combles avec une épaisseur d’isolant. C’est une technique d’isolation longue. Il faudra d’abord retirer la couverture du toit - tuiles, ardoises ou encore aluminium. Ensuite on viendra fixer des combles à la toiture les éléments suivants : un parement entre les chevrons, un pare-vapeur, des panneaux d’isolant, un écran de sous-toiture HPV, et la couverture.

L’installation de panneaux autoportants

Une autre technique d’isolation des combles aménagés par l’extérieur consiste en la pose de “panneaux autoportants”. En un bloc, ils assurent le parement intérieur, l’isolation et le support pour la couverture du toit. Plus rapide à mettre en oeuvre que le sarking, la pose de panneaux autoportants peut néanmoins nécessiter davantage de matériel notamment le recours aux machines de levage.

Les aides financières permettant de prendre en charge l’isolation des combles aménageables

Qu’il s’agisse de l’isolation des combles aménagés par l’intérieur ou par l’extérieur de l’habitation, il s’agit de travaux plus onéreux que l’isolation des combles perdus. En effet, il faut compter environ 50 euros par mètre carré isolé dans les rampants de toiture et les plafonds des combles. Pour tout savoir sur les prix de l’isolation des combles, rendez-vous sur notre dossier dédié.
Alors, comment financer ces travaux ? Heureusement, il existe des aides pour faire réaliser son chantier de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, plusieurs critères sont communs à l’obtention de ces aides. Tout d’abord : ne pas entreprendre les travaux soi-même. Il est important de faire appel à un professionnel qualifié dans le secteur de la couverture du logement et présentant une mention RGE - Reconnu Garant de l’Environnement dans le domaine de l’isolation : tout savoir sur la mention RGE. De plus, l’isolation doit permettre d’atteindre une résistance thermique R supérieure ou égale à 6 m².K/W en rampant de toiture. Le point sur différentes aides disponibles.

Les aides liées au dispositif des Certificats d’Economies d’Energie

Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie

Mis en place par la loi Pope, le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) contraint les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie proportionnelles au volume de leurs ventes. Suivant un principe de “pollueur-payeur”, ils sont soumis le cas contraire à des amendes très dissuasives. Pour les éviter, il leur est possible d’inciter à la réalisation de travaux de rénovation énergétique au moyen de financement. Ces financements peuvent être accordés soit par les fournisseurs d’énergie eux-mêmes, soit par des structures spécialisées dans le déploiement du dispositif des CEE et appelées “délégataires”. La liste des travaux éligibles et les critères de réalisation à respecter pour chacun d’eux sont définis par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. L’isolation des combles aménagés par les rampants de toiture en fait partie, les modalités des chantiers sont précisées au sein de la fiche d’opération standardisée BAR-EN-101. En fonction du mécanisme vers lequel on s’oriente, le montant des financements est variable, notamment au vu des ressources du ménage. Pour en savoir plus sur les plafonds pour l’isolation des combles, c’est par ici.

Les primes énergie

Dans le cas des primes énergie, la subvention accordée va d’abord dépendre du volume d’énergie économisé par l’opération. Pour l’isolation des combles aménagés, les facteurs sont la zone climatique où sont réalisés les travaux, la surface de l’isolant posé et les revenus fiscaux du ménage. On obtient alors des économies d’énergie calculées par en kilowattheures cumac. La structure qui verse la prime énergie va ensuite déterminer son montant en fonction du prix qu’elle veut rémunérer l’unité de kilowattheure cumac économisé. Pour en bénéficier il suffit de s’inscrire auprès d’un fournisseur d’énergie ou d’un délégataire avant le début des travaux. Il annoncera alors le montant de la prime qu’il s’engage à verser au particulier en fonction de l’énergie réellement économisée à l’issue des travaux.

Le coup de pouce Isolation

Pour inciter davantage encore à la réalisation de travaux de performance énergétique, l’Etat a mis en place le Coup de Pouce Économies d'Énergie, divisé en deux catégories : le Coup de Pouce Chauffage et le Coup de Pouce Isolation. Pour ce dernier certaines opérations sont sélectionnées comme l’isolation des combles. Mais ici, le montant de la prime est fixé au mètre carré par la réglementation. Tout le monde a droit au Coup de Pouce Isolation mais les ménages les plus modestes bénéficient d’une aide financière plus élevée, fixée à 20 euros par mètre carré isolé. Les autres ménages bénéficient d’une prime de 10 euros par mètre carré isolé. Dans le cas des combles perdus, des programmes comme Isolation Solidaire permettent de prendre en charge la totalité du chantier avec un reste à charge symbolique de 1€. En revanche pour les combles aménagés, la prime liée au Coup de Pouce Isolation ne permettra de prendre en charge qu’une partie du montant des travaux. C’est pourquoi il est intéressant de se pencher sur d’autres aides disponibles.

Ma Prime Rénov’

Depuis le 1er janvier 2020, Ma Prime Rénov’ fusionne pour les particuliers le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et les aides Habiter Mieux de l’Anah. Sous conditions de revenus, les ménages peuvent bénéficier d’une aide supplémentaire pour financer les travaux d’isolation des combles aménageables. Pour isoler les rampants de toiture et les plafonds des combles, les ménages très modestes peuvent recevoir 25 euros par mètre carré isolé et les ménages modestes 20 euros du mètre carré. Ma Prime Rénov’ est cumulable avec le Coup de Pouce Isolation, ce qui permet de recevoir rien qu’avec ces deux dispositif jusqu’à 45 euros par mètre carré pour isoler ses combles aménagés.

D’autres aides pour financer l’isolation des combles aménageables

D’autres aides financières existent pour mener à bien son projet. On peut citer par exemple le Chèque énergie qui permet de prendre en charge jusqu’à 277 euros du chantier.
Par ailleurs, il est possible de souscrire à un Éco-Prêt à Taux Zéro - Eco-PTZ pour financer le reste à charge des travaux.
Enfin, les particuliers sont invités à se renseigner localement, près de chez eux, car des subventions sont proposées par de nombreuses collectivités. À l’échelle régionale, départementale ou municipale, beaucoup de financements sont ainsi proposés pour aider à la réalisation de travaux de rénovation énergétique. À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ADEME est en cours de développement d’un simulateur de l’ensemble des aides locales auquel un particulier peut prétendre - Simul'Aid€s. Disponible sur son service FAIRE, il sera accessible en ligne afin de faciliter les démarches des ménages.

Pour tout savoir sur les aides à l’isolation des combles

1 Source : Dictionnaire Larousse de la langue française https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/comble/

2 Source : Avis Google My Business pour l’offre Isolation Solidaire https://goo.gl/maps/V5X9tnrm8vyu1uAK8

3 Source : Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales - RT 2012 https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/rt2012

 
 

Nos engagements