Isoler ses combles grâce au sarking

 

Les méthodes d’isolation de combles sont nombreuses. Chacune dispose de ses particularités et s’adapte à la structure de votre logement. C’est le cas de l’isolation par sarking, qui consiste à isoler par l’extérieur. Pour mieux comprendre cette méthode d’isolation de toiture, ses avantages, ses techniques, son prix et les financements disponibles, Isolation Solidaire vous propose un décryptage de l’isolation par sarking.

L’isolation par sarking, qu’est-ce que c’est ?  

Responsable de près de 30 % des déperditions d’énergie d’un logement, la toiture est une zone qui requiert des travaux d’isolation, que le bâtiment soit neuf ou en rénovation. Le sarking est une méthode d’isolation thermique du toit par l’extérieur ou ITTE. Il s’agit d’ajouter plusieurs couches de matériaux isolants sous le toit déjà existant. Plébiscitée par de nombreuses personnes depuis quelques années, le sarking présente des avantages non négligeables par rapport à l'isolation de combles par l’intérieur. Il demande cependant plus de mise en œuvre et plus de budget en conséquence.

Notre conseil pour l’isolation par sarking 

Le prix de l’isolation par sarking étant plus élevé, privilégier un timing malin ! Par exemple, profitez de travaux de changement ou de rénovation de toiture pour entreprendre des travaux d’isolation extérieure !

Comment fonctionne le sarking ?

A l’inverse de l’isolation de combles par soufflage, et donc par l’intérieur, le sarking est une intervention directe sur le toit. Les artisans RGE appliquent différentes couches à l’extérieur de votre logement de manière à créer une isolation continue. Le sarking nécessite davantage de moyens que l’isolation intérieure, et peut se faire avec diverses matériaux isolants. Cependant, le sarking est une technique plus complexe que l’isolation de combles intérieure.Elle nécessite de retirer l’ancien revêtement de toiture si besoin, et de le remplacer ou d’en reposer un nouveau une fois l’isolation faite. Il faut également tenir compte du poids qui pèse sur le chevronnage et le platelage de la charpente, augmenté comme suite à l’ajout des matières isolantes. Enfin, certaines structures peuvent nécessiter un rehaussement de toiture, ce qui implique un coût supplémentaire. N’hésitez pas à vous en remettre à l’expertise des artisans qui vous accompagnent dans votre projet de rénovation énergétique !

Les étapes du sarking

  1. La première étape est la pose d’un panneau en bois, PVC ou tout autre matériau rigide qui servira de support au reste de la structure. 
  2. On applique ensuite une couche d’isolant sur ce support. La quantité d’isolant varie en fonction des propriétés isolantes du matériau. 
  3. Selon l’étanchéité et la résistance du matériau à l’humidité, il faut ajouter un pare-vapeur ou frein-vapeur. Cette surface étanche est placée du côté chauffé de l’isolant, et empêche l’humidité de s’infiltrer. Elle est indispensable pour assurer la durabilité de l’isolation.
  4. On vient ensuite apposer un écran de sous-toiture. Cet élément permet de protéger la structure des intempéries, des oiseaux, des rongeurs et toute autre source de dégradation.
  5. Enfin, l’isolation est surplombée de liteaux et contre liteaux qui vont permettre d’ajouter la couverture du toit : tuile, ardoise, zinc...

Quels matériaux privilégier pour le sarking ?

Pour que l’isolation de la toiture soit conforme à la RT 2020, on cherche à obtenir un R entre 5,5 et 12. Cet indicateur correspond à la résistance thermique d’une structure obtenue après isolation. Pour parvenir à ce résultat, il faut en moyenne 20 à 25 cm d’épaisseur, selon les performances de l’isolant. Voici une liste des matériaux utilisés pour le sarking :

  • Laine minérale : utilisée également pour l’isolation intérieure, la laine minérale est un isolant durable et efficace. Léger et facilement transportable, il en faut néanmoins d’importantes quantités pour assurer une isolation optimale.
  • Fibre de bois : c’est un isolant naturel et écologique, provenant le plus souvent de forêts locales entretenues selon des principes durables. La fibre de bois peut également être faite à partir de chutes de bois des scieries. C’est l’isolant naturel le plus efficace.
  • Polyuréthane : cet isolant synthétique dure plus dans le temps que ses homologues naturels. Ses capacités isolantes offrent une résistance thermique très élevée, pour des panneaux moins épais. Le polyuréthane résiste également très bien aux charges lourdes.

Les avantages du sarking

L’isolation extérieure offre de multiples avantages et s’adapte à de nombreux types de logements et d’architecture. Entre amélioration du confort thermique, réduction des factures d’énergie, attitude éco-responsable, le sarking permet aussi de conserver une toiture saine et esthétique.

Améliorer la toiture

L’isolation extérieure de votre logement vous permet d’obtenir une toiture saine et agréable à l’œil. Dans le cas d’un logement neuf, l’intervention suppose la construction d’un toit, respectant les exigences de l’artisanat. Pour un logement en rénovation, l’isolation par sarking permet de réparer ou remplacer la toiture existante. C’est donc un double avantage : isolation et toit neuf ! En complément, vous pouvez en profiter pour donner du cachet à votre bâtiment en choisissant une couverture de toit design ou en accord avec l’architecture traditionnelle de votre région.

Conserver les combles aménagés

Opter pour l’isolation par sarking est un moyen d’éviter l’isolation intérieure. Bien que très efficace, l’isolation des combles aménagés implique  une réduction de l’espace. En effet, l’applique des panneaux isolants à l’intérieur augmente l’épaisseur du plafond et réduit donc la hauteur. Vous profitez alors d’une zone plus spacieuse. L’isolation extérieure n’affecte en rien vos combles et vous permet de conserver les poutres apparentes ou la charpente pour leur donner davantage d’allure.

Améliorer votre confort

Evidemment, l’avantage principal de l’isolation par sarking est… l’isolation. C’est l’étape clé pour un bon confort thermique chez vous. Grâce à l’isolation extérieure de votre toiture, la chaleur en hiver et l’air frais en été sont conservés. A l’inverse, votre logement est moins impacté par les changements de températures. L’air chaud et l’air froid restent à l’extérieur, et les accès tels que les fenêtres, les balcons, les terrasses et les lucarnes sont moins soumis aux ponts thermiques. Un aspect non négligeable quand on sait que les ponts thermiques peuvent laisser s’échapper de 5 à 10 % de la chaleur intérieure. Vous profitez donc d’un logement plus confortable, plus sain, en hiver comme en été !

Faire des économies d’énergie

Une toiture bien isolée permet de réduire vos factures d’énergie de 30 %. En effet, l’isolation extérieure est un moyen de conserver une température ambiante sans solliciter vos appareils de chauffage de manière trop importante. En moyenne, un ménage français dépense près de 1 700 € par an en chauffage et climatisation. Le sarking pour l’isolation de combles permet donc de réduire votre budget d’énergie. 

De plus, vous adoptez une attitude éco-responsable. La production et l’extraction des énergies nécessaires à l’alimentation de nos appareils thermiques sont polluantes. Et l’utilisation d’un chauffage ou d’une climatisation participe également au réchauffement climatique et à la pollution de l’air. Donc moins d’énergie consommée, c’est des économies au service de l’écologie !

Prix du sarking

Si le sarking présente des avantages indéniables par rapport à l’isolation de combles, il s’accompagne également d’un budget élevé. Cela s’explique par une méthode qui demande plus d’étapes dans un environnement plus à risques car en hauteur, et une expertise main d’œuvre experte et qualifiée.

Une isolation extérieure onéreuse

Le prix élevé du sarking s’explique par plusieurs critères. En moyenne, on compte entre 200 et 220 € par mètre carré isolé, matériaux et main d’œuvre compris. Le montant de l’isolation extérieure varie selon :

  • La surface à isoler. En effet, une toiture spacieuse demande plus de travail qu’une petite toiture. Il est donc normal que le prix en soit impacté. 
  • Le choix des matériaux isolants.  Le prix est défini selon la performance, la résistance, la praticité et l’origine de l’isolant. 
  • LES ÉLÉMENTS DE TOITURES. L’isolation extérieure nécessite plus que la simple pose d’isolants. C’est un travail de construction qui demande l’ajout de certains éléments tels le pare-vapeur ou l’écran de sous-toiture à intégrer dans le prix des travaux d’isolation.
  • L'état acTUEL DE LA TOITURE. Ce paramètre influe à la fois sur le prix et sur la durée du chantier. Si le toit est en mauvais état, il faut alors entreprendre une rénovation de plus grande envergure et avec plus de matériel.
  • La main d’oeuvre. Tout travail mérite salaire, et les professionnels que vous engagez adaptent leurs honoraires en fonction du chantier.

Le prix total d’un chantier d’isolation par sarking dépend donc de plusieurs facteurs dont vous pouvez discuter avec des artisans RGE qualifiés.

Attention au démarchage abusif ! 

Avec l’essor des travaux d’isolation, et en profitant des dispositifs d’aides financières souvent peu clairs, certaines entreprises frauduleuses se sont lancées dans le secteur. Si ces dernières sont de plus en plus tenues en respect par les associations de consommateurs et la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), il est important de vous renseigner pour éviter le démarchage abusif et les arnaques à l’isolation.

Financements du sarking

Pour accompagner les ménages français dans leurs projets de rénovation énergétique, l’Etat a mis en place plusieurs aides financières. Ces dispositifs permettent de financer tout, ou une partie des travaux d’isolation selon la nature du chantier :

  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique ou CITE. Cette aide peut prendre les travaux d’isolation thermique en charge jusqu’à 30 %. Le CITE permet notamment aux personnes célibataires, veuves ou divorcées de bénéficier d’une déduction fiscale pour des travaux dont le montant est plafonné à 8 000 €. Le montant peut aller à 16 000 € pour des couples mariés ou pacsés. Enfin, il est possible d’obtenir une majoration de 400 € pour toute personne vivant à votre charge : enfants mineurs, personnes âgées de plus de 65 ans ou personnes invalides.
  • L’éco-prêt à taux Zéro. Cumulable avec CITE, cette aide peut couvrir une somme de 30 000 € pour le sarking ou des travaux d’isolation de combles.
  • La TVA au taux réduit de 5,5%. Ce dispositif s’applique à la pose de revêtements, aux ouvrages électriques, à l’installation d’échafaudages, au remplacement des anciens isolants et aux peintures.
  • La Prime Énergie grâce au dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE).Vous pouvez en faire la demande avant la signature de votre devis. C’est une entreprise délégataire, comme Isolation Solidaire qui prend ensuite le relais. Vos travaux doivent être réalisés par des artisans RGE pour prétendre à la Prime Énergie.

Nos engagements