La FAQ de l'isolation

 

Isolation Solidaire répond à toutes les questions que vous vous posez sur les travaux d’isolation. Nature des travaux, cadre réglementaire, coût et financement… tous les sujets sont passés en revue pour vous permettre de tout comprendre sur l’isolation thermique.  Pour afficher les réponses aux questions, il vous suffit de cliquer sur la question pour dérouler le texte.

Les travaux d’isolation

+

Quels sont les différents types de travaux d’isolation ?

Quand on parle de l’isolation thermique d’un logement, on peut distinguer plusieurs postes d’intervention. Ces derniers se situent au niveau des zones les plus à mêmes de provoquer des ponts thermiques. On trouve alors : 


+

Pourquoi isoler mon logement ? 

Les différents postes de travaux d’isolation d’un logement ont de nombreux avantages : 


  • Améliorer le confort thermique de votre intérieur 
  • Réduire les consommations énergétiques de votre logement 
  • Faire des économies sur vos factures d’énergie (électricité, chauffage)
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de votre logement
  • Eviter de trop solliciter vos appareils de chauffage
  • Ajouter de la plus-value à votre bien immobilier si vous décidez de le vendre car l’étiquette énergétique est directement impactée par l’enveloppe du bâtiment
+

Les travaux d’isolation sont-ils obligatoires ? 

Les travaux de rénovation de l’isolation dans le cadre des CEE ne sont pas obligatoires et sont purement incitatifs. Ils sont initiés par les particuliers dans leur démarche d’économies d’énergie et accompagnés par l’Etat grâce à des aides financières.
+

Le démarchage commercial est-il autorisé pour des travaux d’isolation ?

Qu’il s’agisse d’isolation ou d’un autre poste de travaux de rénovation énergétique, le démarchage commercial par téléphone est rigoureusement interdit. L’Etat l’a d’ailleurs sanctionné dans une loi parue au Journal Officiel le 25 juillet 2020. Son but est de protéger les consommateurs des entreprises frauduleuses et des propositions commerciales abusives.
+

Quelle est l’isolation la plus efficace ?

Si tous les postes d’isolation sont importants pour améliorer le confort thermique d’un logement, certaines zones sont plus responsables des pertes thermiques que d’autres. Ce sont donc celles-ci qu’il est nécessaire d’isoler en priorité :  

  • Le toit : responsable de 25 à 30 % des pertes thermiques 
  • Les murs : responsables de 20 à 25 % des pertes thermiques 
  • Les fenêtres : responsables de 10 à 15 % des pertes thermiques
  • Les planchers bas : responsables de 7 à 10 % des pertes thermiques 
  • Le sol : responsable de 5 à 10 % des pertes thermiques

+

Quand faut-il refaire l’isolation ? 

Les premiers signes d’une isolation thermique à refaire se font ressentir lorsque des ponts thermiques sont présents au niveau du toit, des murs, des portes et fenêtres ou des sols. Cela signifie que le froid est ressenti dans l’habitation en hiver et que celle-ci n’est pas protégée des chaleurs en été. Inversement, une mauvaise isolation induit une nécessité de chauffer excessivement son logement en hiver et de climatiser fortement en été. 


Il est également recommandé de refaire l’isolation tous les 15 à 20 ans environ car les matériaux isolants perdent de leur efficacité au fil du temps. De plus, selon les endroits isolés, l’isolation peut être endommagée par des insectes, des rongeurs, des infiltrations d’eau… Tous ces paramètres sont à prendre en compte au moment des travaux.

+

Comment savoir s'il faut rénover l'isolation ?

Si vous constatez des variations de température au sein de votre logement, si vous avez plus de mal à le chauffer en hiver et à le garder frais en été, le moment est sans doute venu de changer votre isolation. La date de construction peut également être prise en compte, si l’isolation date de plus de 15 ans, il faut sans doute la changer.
+

Combien de temps dure un chantier d’isolation ?

La durée d’un chantier d’isolation varie selon le poste à isoler et sa surface. On compte en moyenne les durées suivantes : 


+

Qu’est-ce que le confort thermique ?

Le confort thermique correspond à la température d’intérieur idéale, souvent située entre 18°C et 21°C. Le confort thermique est influencé par la température, le changement de météo ou encore la localisation géographique du logement. Il dépend alors d’une isolation performante et d’un système de chauffage efficace.
+

Qu'est-ce qu'un pont thermique ?

Responsables des variations de température dans un espace clos, les ponts thermiques sont des zones identifiées de déperdition de chaleur. Ces zones sont ciblées en priorité lors des travaux d’isolation. On les trouve généralement dans les zones en contact direct avec l’extérieur du logement : fenêtres, grenier, portes, combles perdus ou aménageables… 


Ils peuvent être causés par des interstices laissant passer l’air ou par une surface qui ne contre pas les échanges thermiques. Une photographie du bâtiment réalisée à l’aide d’une caméra thermique permet de mettre en évidence les ponts thermiques : ainsi les zones apparaissant en rouges sont “chaudes” et révèlent donc les postes de fuites de chaleur par exemple.

+

Quel est le meilleur isolant ?

L’utilisation des isolants diffère selon la zone à isoler et selon le budget alloué aux travaux.  Ainsi, on trouve la classification suivante :

ISOLANT
COÛT MOYEN HORS POSE, POUR 100 mm D'ÉPAISSEUR (€/m²)
DENSITÉ (kg/m3)
CLASSIFICATION AU FEU
ISOLATION ACOUSTIQUE
LAINE DE CHANVRE
20
20
Inflammable
Bonne
LAINE DE COTON
15 à 20       
15
Ignifugée
Bonne
LAINE DE BOIS
20
40
Inflammable
Bonne
LAINE DE VERRE
3 à 10
20
Incombustible
Bonne
LAINE DE ROCHE
3 à 10
20
Incombustible
Bonne
OUATE DE CELLULOSE
15 à 20 
35
Ignifugée
Très bonne
POLYSTYRÈNE
 10 à 20
15
Fumées nocives
Inflammable
LIÈGE
20
15
Inflammable
Bonne
LIN
20
30
Inflammable
Bonne
POLYURÉTHANE
40
30
Inflammable
Inflammable


De plus, la qualité “thermique” de l’isolant dépend de sa résistance thermique, élément clé de la bonne réalisation de travaux d’isolation - voir section suivante.


+

Qu’est-ce que la résistance thermique ? 

On appelle résistance thermique “R” l’indicateur principal qui détermine la performance d’un matériau isolant. Elle mesure la résistance d’un isolant aux transferts de chaleur selon son épaisseur. Cette résistance thermique est exprimée en m2 K/W (mètre carré Kelvin par Watt).  Elle dépend de l'épaisseur (e exprimée en mètre) et de la conductivité thermique ( λ ) du matériau : R = e / λ


C’est à cet indicateur que l’on doit prêter attention pour valider la conformité d’une isolation dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. Ainsi, la résistance thermique R de l'isolation installée doit être supérieure ou égale à : 


  • 7 m2.K/W en comble perdu d’après la fiche d’opération standardisée BAR-EN-101 du Ministère de la Transition Écologique 
  • 6 m².K/W en rampant de toiture d’après la fiche BAR-EN-101 
  • 3,7 m2 .K/W en murs d’après la fiche BAR-EN-102 
  • 3 m2 .K/W en planchers bas d’après la fiche BAR-EN-103

+

Qu'est-ce que la masse volumique ?

La masse volumique indique la masse d’un isolant en fonction d’un volume donné. Elle est exprimée en kg/m3 et est prise en compte lors des travaux d’isolation thermique pour pallier les potentiels problèmes de portance et de résistance des postes de travaux. Elle prend son importance lors de l’isolation thermique du toit, des combles ou des planchers bas.

Coûts de l’isolation et aides financières

+

Quels sont les financements pour l’isolation?

Les travaux d’isolation sont éligibles aux aides de l’Etat pour inciter les particuliers à effectuer des travaux de rénovation énergétique : 


  • Coup de Pouce isolation  
  • Ma Prime Rénov’ 
  • TVA à taux réduit
  • L’éco-prêt à taux 0 ou Eco-PTZ 
  • Les aides locales recensées sur le site du service public Faire


Pour que ces aides soient délivrées, il faut que les travaux soient réalisés par des artisans RGE et répondent à des exigences de performance énergétique précises.

+

Un.e locataire bénéficie-t-il.elle des aides pour l'isolation ?

Les locataires sont éligibles à certaines aides de l’Etat pour l’isolation de leur logement. Ils sont toutefois dépendants de l’accord des propriétaires et peuvent bénéficier des financements suivants : 

  • Les primes liées aux Certificats d’Economies d’Energie comme le Coup de Pouce Isolation 
  • La TVA à 5,5%

+

Quels prix pour des travaux d'isolation ?

Le coût des travaux d’isolation dépend de plusieurs facteurs : zone à isoler, matériau isolant utilisé, surface à isoler. Suivant la zone à isoler, on estime les budgets suivants : 


  • Isolation de combles perdus : 36 € / m2 
  • Isolation de combles aménageables par la toiture : 108 € / m 
  • Isolation des rampants de toitures : 56 € / m2 
  • Isolation des murs par l’extérieur : entre 110 et 212 € / m2
  • Isolation des planchers bas : 40 € / m2


Ces budgets peuvent être amortis par des aides financières comme le Coup de Pouce Isolation ou MaPrimeRénov'. Avec Isolation Solidaire, ces subventions sont directement déduites du montant des travaux. Dans le cas d’une prise en charge totale, pour les ménages les plus modestes par exemple, les chantiers peuvent ne coûter qu’-90 % symbolique (sous conditions de ressources et sous réserve d’éligibilité technique).

+

Comment fonctionne l’isolation à -90 % ? 

En cumulant les aides de l’Etat disponibles pour les travaux d’isolation, vous pouvez bénéficier de travaux d’isolation à moindre coût. Ces travaux prennent en compte l’isolant utilisé, la main d'œuvre, le type de chantier. C’est généralement le prix d’-90 % symbolique*. On retrouve les financements suivants pour les travaux d’isolation :


*sous conditions de ressources et sous réserve d’éligibilité technique

Cadre réglementaire et certifications des travaux d'isolation

+

Qu’est-ce que les CEE ?

Le dispositif des CEE ou Certificats d’Economies d’Energie est un système d’équilibre financier qui oblige les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie proportionnelles aux volumes de leurs ventes. Les CEE ont été créés en 2006 par le gouvernement, depuis l’entrée en vigueur de la Loi Pope. Les objectifs à atteindre sont fixés par période de 3 ans. Pour les atteindre, les fournisseurs d’énergie versent des incitations financières (les primes énergies) aux ménages, entreprises ou collectivités qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique en échange de la preuve de réalisation des chantiers suivant des critères d’efficacité bien définis.
+

Puis-je faire mon isolation moi-même ? 

Comme de nombreux postes de rénovation énergétique, l’isolation demande un savoir-faire de professionnels certifiés pour que les travaux soient faits dans les règles de l’art. C’est également une des conditions pour bénéficier des subventions et aides financières jusqu’aux travaux à -90 % financés par l’Etat. Néanmoins, si vous souhaitez faire vos travaux vous-même, rien ne vous en empêche, mais cela nécessite de la préparation et certaines notions, qu’il s’agisse d’isolation de combles, de planchers bas ou de murs.
+

Qu’est-ce que la mention RGE ?

La mention RGE est desservie par les pouvoirs publics et l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Elle reconnaît la qualité d’un chantier fait par des artisans spécialisés dans un domaine particulier du bâtiment et des énergies renouvelables. Elle a été amendée en 2013 après une signature en 2011. La mention RGE a été réformée le 1er septembre 2020 pour permettre aux professionnels et aux particuliers de se dédouaner des entreprises frauduleuses.
+

Qu’est-ce que la RT 2012 ? 

La Réglementation Thermique 2012 fixe le seuil maximal de consommation d’énergie primaire (ou Cepmax) pour les bâtiments neufs. Cette limitation permet de réduire les consommations d’énergie des constructions, en fonction du type de bâtiment, son altitude et sa zone climatique. Elle est fixée à 50kWh/m2/an et s’applique à l'ensemble des bâtiments résidentiels construits depuis le 1er janvier 2013. Elle inclut 5 usages : 


  • Le chauffage 
  • La climatisation
  • La production d’eau chaude sanitaire
  • L’éclairage
  • Les dépenses auxiliaires


+

Que signifie le terme ACERMI ?

Un isolant ACERMI désigne l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants. Cette structure s’est donné pour mission de tester les isolants afin de leur attribuer une note de performance basée sur des contrôles en usine. La certification ACERMI dure 2 ans et évalue les données suivantes :


  • La conductivité thermique
  • Le comportement mécanique
  • La résistance thermique 
  • L’étanchéité à l’air
  • La réaction face à la vapeur d’eau
  • La performance acoustique
  • La résistance au feu

+

Des travaux d'isolation nécessitent-ils un permis de construire ?

Selon les postes de travaux qui nécessitent une isolation, un permis de construire peut être demandé. C’est le cas notamment des travaux d’isolation par l’extérieur qui vont modifier l’aspect du logement. En revanche, des travaux d’isolation intérieure comme l’isolation de combles ou de planchers bas ne nécessitent pas de permis de construire. Une déclaration préalable de travaux est nécessaire si : 

 

  • Les travaux créent une surface totale de l’habitation qui excède 150 m2 , même si la surface de plancher créée grâce à l’isolation de toiture est inférieure à 40 m
  • Les travaux créent une surface de plancher supérieure à 40 m2 
  • Les travaux entraînent une modification de la pente de la toiture, de sa hauteur ou lors d’un changement du type de couverture

Nos engagements

Isolation Solidaire ® est une marque déposée de la société Enneo S.A.S., N°1 en France de la rénovation énergétique des ménages.
Tous droits réservés© Isolation Solidaire® - L’extraction et l’utilisation à des fins personnelles, professionnelles ou commerciales de tout ou partie du site et de sa base de données est strictement interdite.